N°23 - Janvier / Mars 2017

Africa 24 Magazine

1,1 milliard de consommateurs

 

Les chiffres d’une étude menée par le cabinet McKinsey sont assez significatifs pour que je vous les livre en brut. Telles sont les perspectives entre 2015 et 2025. Soit une décennie numérique.

 

En 2015, la pénétration de l’Internet dans la population africaine était de 16% ; en 2025, elle sera de 50%. 
Les internautes vont passer de 167 millions à 600 millions. Le nombre de smartphones augmentera de 67 millions à 360 millions d’unités. Les ventes annuelles du e-commerce connaîtront une hausse de 15 milliards à 75 milliards de dollars. Quant à la contribution de l’Internet au PIB africain, elle passera de 18 milliards à 300 milliards de dollars. Difficile de ne pas avoir le tournis et de ne pas se demander à qui profite la manne. 

 

A ce jour, l’Afrique dépense plus de 400 milliards de dollars à l’extérieur du continent (équipements, consommation, production) pour avoir accès au monde numérique et contribue à moins de 5 milliards de dollars par an à la création de sa propre richesse numérique. Un déséquilibre qui frise le désastre. Des données qui font de notre continent le symbole planétaire de la fracture numérique. 

Toutefois, le passage de l’Afrique consommatrice à l’Afrique productrice s’opère par la magie du contenu. Car l’offre 2.0, fondée essentiellement sur la relation directe avec le client, ouvre de plus en plus de véritables perspectives économiques.

Nous avons choisi, à travers un extraordinaire travail de nos équipes, de vous faire découvrir les coulisses de la révolution digitale et numérique en Afrique. Un pari à 1,1 milliard de consommateurs. 

 

Constant Nemale


1,1 billion consumers

 

The figures from a study conducted by the market research company, McKinsey, are so significant that I just have to give them to you. Such are the expectations between 2015 to 2025. It will be a digital decade.

 

By 2015, the Internet had penetrated 16% of the African population; in 2025 it will be 50%. Internet users will increase from 167 million to 600 million. The number of smartphones will increase from 67 million to 360 million devices. The annual sales of e-commerce will increase from 15 billion dollars to 75 billion dollars. As for the Internet’s contribution to African GDP, it will increase from 18 billion dollars to 300 billion dollars. Difficult not to feel giddy, and not to ask to whom does this godsend benefit.

 

To date, Africa spends more than 400 billion dollars outside the continent (equipment, consumption, production) to access the digital world and contributes less than 5 billion dollars a year to the creation of its own digital wealth. An imbalance that borders on disaster. Data that make our continent the global symbol of the digital divide.

 

However, the transition from a consuming Africa to a productive Africa takes place through the magic of content. Because the 2.0 offer, based mainly on the direct relationship with the customer, opens up more and more real economic prospects.

 

We have chosen, through the extraordinary work of our teams, to show you behind the scenes of the digital revolution in Africa. 
A 1.1 billion consumer gamble.

 

Constant Nemale